MYRDHIN – HARPE CELTIQUE & CHANTS

Né en Haute-Bretagne d’une famille cornouaillaise, MYRDHIN, de son vrai nom Rémi Chauvet, est un des pionniers de la renaissance de la harpe celtique. Il joue sur harpes traditionnelles, plutôt bardiques mais aussi sur électro-harpe. Il est l’un des rares harpeurs à jouer sur harpe à cordes métal pincées.

MYRDHIN crée des compositions personnelles enracinées dans la culture celtique. Ses interprétations empruntent également au répertoire poétique d’auteur breton. Seul ou accompagné d’autres musiciens, il parcourt l’Europe et le monde depuis 1970 pour nous faire partager les mystères du monde celte au travers d’une musique puisant ses sources dans la « matière » de la Bretagne.

Il est le fondateur, en 1984, des Rencontres Internationales de Harpe celtique à Dinan. En plus de 30 ans de carrière, il a enregistré une trentaine d’albums (deux disques d’or) tout en menant une carrière internationale. Il a été nominé aux Grammy Awards en 2000.

Description

MYRDHIN – HARPE CELTIQUE & CHANTS

Du solo au trio, sur les traces des musiques druidiques

BIO

Né en Haute-Bretagne d’une famille cornouaillaise, MYRDHIN est une des chevilles ouvrières de la renaissance de la harpe celtique en Bretagne. Il se fait applaudir en solo ou avec le trio An Delen Dir tant en France qu’à l’étranger depuis les années 1970. (Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Grande-Bretagne, Danemark, Suisse, Pays-Bas, Yougoslavie, Turquie, Pologne, Russie, Italie, Japon, Espagne, Portugal, Norvège,… ).

Il a reçu de nombreuses distinctions ( Triskell d’Or, Kan ar Bobl, 1ers prix de harpe et de chant à Killarney- Irlande, Nancy Richards ‘s Trophy au Pays de Galles, prix de J.M.F. et de France Musique, nomination Grammy Awards 2000 au sein d’AfroCelt à Los Angeles, Chevalier des Arts et des Lettres 2002).

MYRDHIN a composé presqu’exclusivement pour harpe celtique . Il puise son inspiration dans la mythologie ; mais il a aussi été demandé pour écrire des musiques de scène ou de films (“La Ceinture du Diable, 1984 par exemple). Sa Cantate “Gorchan Judicaël” pour récitant, chœur et instrument retrace la vie en Armorique du roi Judicaël. ( créé en 1986 par l’ensemble vocal Le Thabor de Rennes, à l’abbaye de Paimpont).

MYRDHIN a beaucoup travaillé le répertoire traditionnel, par thèmes; il fait des collectages et fouille la “matière de Bretagne”. Il joue sur harpe cordée bronze depuis 1975. Il décline la harpe accompagnée de toutes sortes d’instruments, bretons ou non, au fil de ses voyages ou de ses rencontres avec d’autres musiciens traditionnels : flûtes, violon, bodhran, clarinette, israj, sitar indien, piano, tablas, gembri, violoncelle, harpe électrique, kora, …

MYRDHIN a accompagné la poétesse aveugle Angèle Vannier pour plus de 60 récitals à travers l’Europe (1976-1980) dont Lausanne en 1976, Berlin et la Turquie en 1980. Il dirige depuis 1984 les Rencontres Internationales de Harpe Celtique et la Maison de la Harpe depuis 2005 à Dinan.
Invité aux studios Realworld par Peter Gabriel en 1994 pour accompagner le griot sénégalais Baaba Maal , et en 1995 pour adhérer au groupe Afro Celt produit par Peter Gabriel. (disque d’Or en Irlande en 1998 et en 2000)
En 2000, au sein d’AFROCELT, MYRDHIN est nominé aux Grammy Awards à Los Angeles. Catégorie World Music.
Il joue en duo avec Pol HUELLOU (flûtes en bambou) à partir de 1989, en Duo ARS CELTICA (harpe et voix) à partir de 1996, en trio, avec Pascal LAMOUR à partir de 2007 et avec Elisa NICOTRA.

NOËLS CELTIQUES

Après le succès de « Méditation Celtique », le barde Myrdhin et sa harpe celtique nous propose un voyage dans le temps de Noël.

« Dès que les cloches de l’église commençaient leur joyeux carillon, chacun prenait son bâton de marche et sa lanterne. De tous les hameaux perdus dans la campagne, des groupes se mettaient en marche vers l’église en chantant “Neua”. Une fois entré dans l’église, on allait déposer devant la crèche un gâteau ou quelque autre offrande. Ceux qui avaient fait le jeun dit des 9 étoiles pouvaient alors avoir quelques prémonitions. » – Myrdhin

Dans ce programme, la voix et la harpe celtique du barde Myrdhin se mélangent avec d’autres instruments traditionnels : la bombarde, la flûte, l’orgue et la kora. Une immersion en Bretagne la nuit de Noël.

Andréa Chauvet, Cheick Tidiane Dia, Jean-Pol Huellou, Philippe Launay, Myrdhin

MÉDITATIONS CELTIQUES

Les plus grands airs du répertoire celtique ! La grande poésie de l’âme celte par un trio de renom.

Dans la mémoire collective, la musique celtique, qu’elle soit irlandaise, écossaise ou bretonne, fait partie de notre patrimoine incontournable. Chacun a pu déjà fredonner Amazing Grace, Greensleves ou Tri Martolod. Ces pièces sont ici mises en valeur grâce à trois artistes de renom : Myrdhin (harpe celtique), Tidiane Dia (kora) et Philippe Launay (flûte irlandaise).

« Onirique, minérale, cristalline, telle est la musique de Myrdhin ; il faut la laisser infuser en soi, la laisser nous pénétrer par les pores de la peau pour sentir les ondulations de la harpe. Il s’agit toujours d’une évasion ; Chaque note porte en elle un univers, un brin de Celtie véhiculé par l’alchimie sensuelle des sons. » C.C., Keltia n°24

VIDÉOS

Tournage à l’occasion de l’enregistrement de l’album Méditation celtique dans les studios Bayard Musique, avec Myrdhin (harpe celtique), Tidiane Dia (kora) et Philippe Launay (flûtes)

Reportage sur l’enregistrement de l’album Méditation celtique, avec Myrdhin (harpe celtique), Tidiane Dia (kora) et Philippe Launay (flûtes)

Interview de Myrdhin à l’occasion de l’enregistrement de l’album Noël Celtique.

Myrdhin fête cette année ses 50 ans de scène, entouré de musiciens et de musiciennes qui l’ont accompagné pendant un bout de ce long parcours…

Concert en ligne à l’espace Camac du 29 mars 2021

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Aller en haut