ORCHESTRE DE CORNEMUSES

PIPE BAND ECOSSAIS !

UGS : 1199 Catégorie : Étiquettes : , , , , ,

Description

REFERENCES Concerts de l’ ORCHESTRE DE CORNEMUSE :

2009 : participation au concert d’André Rieu au Stade de France.
1999 : participation aux concerts de Pierre Bachelet à l’Olympia.
1996 : les Traversées Tatihou à St Vaast la Hougue dans la Manche.
1996 : avec Alan Stivell à Guingamp et à la fête de l’Humanité à la Courneuve.
1994 : la Nuit des Etoiles au Cirque d’Hiver à Paris.
1991 et 95 : le P&DPB en 1ère partie des concerts de Rod Stewart au Palais omnisports de Bercy. Plusieurs célébrations de la St Patrick au forum des Halles, au Cirque d’Hiver à Paris, à Disney Village.

Evènements sportifs :

2009 : Parade des Pilotes des 24h du Mans.
2006 : Parade des Pilotes et départ des 24h du Mans, Tournoi Bobby Jones au Golf de Pont-Royal-en-Provence.
2005 : courses pédestres « La Parisienne », Paris/Versailles, 20km de Paris.
arrivée de la Star Manche en 1999.
1998 : ouverture de la coupe du monde de football (Brésil / Ecosse) au stade de France.
1997 : journée du Cheval à l’hippodrome de Maisons-Laffitte.
matches de rugby France-Ecosse, au Parc des Princes, puis au Stade de France en 1995, 2001,2003, 2005.
tournoi international de polo à Anvers en 1991.

La tenue du Pipe Band est constituée :

d’un kilt ; le tartan est le « Modern Caledonia »,
d’un sporran, sac en cuir porté devant le kilt,
d’un ceinturon,
de chaussettes ornées de flashes rouges,
de ghillie brogues, chaussures sans languettes aux lacets noués autour des chevilles,
d’une veste adaptée au port du kilt,
d’un glengarry, sorte de calot écossais,
d’un Sgian Dhu, petit poignard glissé dans la chaussette,
d’une cravate ornée de l’insigne du groupe.

Le principe d’un instrument alimenté par une poche d’air est répandu sur toute l’Europe et l’Afrique.

L’origine connue de l’instrument est l’Egypte par la découverte de fragments dans les pyramides égyptiennes datées d’environ 3000 ans avant J-C.
Elle est venue jusqu’en Europe par les Celtes dont le commerce avec l’Afrique a permis sa diffusion, puis par les Romains dont les troupes à pied marchaient au son de la cornemuse (dixit Procope- vers 562).

La cornemuse écossaise apparaît en Ecosse aux environ de l’an 1000. Jusqu’au 13ème siècle elle peut se comparer aux cornemuses médiévales et ne possédait alors qu’un seul bourdon ténor. Le deuxième bourdon ténor fut ajouté au 14ème siècle par les Irlandais et les Écossais ; le troisième bourdon (basse) apparaissant vers 1700. La cornemuse écossaise la plus ancienne conservé porte gravée la date de 1409

Actuellement, quelles sont les cornemuses écossaises?
La grande cornemuse des Highlands (Great Highland Bagpipe) c’est celle utilisée actuellement dans les Régiments écossais, les Pipe-bands et les Bagadou. Leur éxécution se fait essentiellement en plein air Il existe un modèle plus petit baptisé « Reel-pipe ».

La cornemuse des Lowlands (Lowland pipe ou Border pipe) ressemble à la grande cornemuse, mais est munie d’un soufflet pour gonfler la poche. Les bourdons sont fixés dans une souche commune.

Les petites cornemuses écossaises (Scottish small pipe).
Ce sont des petites cornemuses, à perce cylindrique, gonflées à la bouche dans les Highlands et au moyen d’un soufflet dans les Lowlands. Leur éxécution est adaptée aux prestations en salle pour la danse ou concerts.

LE VIOLON ET LA PETITE CORNEMUSE
Autour de la période de la restauration (1660), le violon est arrivé en Ecosse et devait devenir, avec les cornemuses, un des deux instruments nationaux. Danser était un passe-temps très populaire au dix-huitième-siècle en Ecosse. En plus du violon, les small pipes écossais, plus petits que la grande cornemuse se sont appropriés les morceaux musicaux cnommés « strathspey » et « reel » pour mettre en place la musique de ceilidh, fêtes dansantes écossaises.

LE PIOBAIREACHD
Le piobaireachd, – prononcer pi-brock – est la musique classique et mystique de la grande cornemuse des Highlands. C’est la musique qui a rassemblé les clans à la bataille, sonné aux victoires et aux défaites, commémoré les décès de chefs . Le Piobaireachd se compose d’un thème lent d’ouverture appelé une ‘terre ‘(Urlar gaélique), suivi de plusieurs variations de tempo croissant… chacune avec des gracenotes progressivement plus complexes! La plupart des airs sont au moins d’une durée de 8 minutes.

LES PIPE BANDS ET LEUR MUSIQUE
Des références peu précises aux pipers jouant ensemble sont trouvées dans diverses sources écrites. Un tableau de 1683 montre plusieurs pipers qui semblent jouer ensemble. 1854 est la date généralement donnée pour la naissance des PIPE-BANDS. Cette année en effet, un ordre a été publié le ministère de la guerre stipulant qu’un pipe major et cinq pipers devaient être inclus dans chaque régiment des Highlands.

Il est également difficile d’établir l’introduction des percussions dans les pipe-bands, mais elles jouaient certainement avec les cornemuses dans deuxième moitié du dix-neuvième siècle.
1880 a vu l’apparition d’un des premiers pipe-bands civil dans la police de la ville d’Edimbourg, et de la police de Govan Burgh qui plus tard est devenue la ville de Glasgow jusqu’à changer son nom encore en police de Strathclyde. Les deux bandes sont toujours en activité aujourd’hui.

La plupart des ORCHESTRE DE
CORNEMUSES
civils ont été associés aux entreprises locales, aux industries, ou aux organismes tels que la police ou aux sapeurs-pompiers dans toute l’Ecosse.

Les 2 guerres mondiales ont vu la participation de régiments écossais et la mort de centaines de sonneurs de cornemuse.
Depuis la guerre, l’armée a fixé le niveau du jeu, qui s’est étendu aux pipe-bands civils. En général, la plupart des pipers qui ont émergé depuis la première guerre mondiale ont été à l’école de l’armée en adoptant ses méthodes de jeu. Le résultat a été extrêmement favorable pour les pipe-bands, armée et civils, dans le monde entier.

Il en résulte un répertoire où les marches et les morceaux rythmés destinés à la marche prédominent dans l’ORCHESTRE DE CORNEMUSES.

L’ORCHESTRE DE
CORNEMUSES
vous propose, en région parisienne et en province, des prestations musicales de cornemuse écossaise, de un à dix musiciens, en tenue de Highlands.

Titre

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Aller en haut