Description

Ses participations répétées dans une émission de Léon Zitrone, Les habits du dimanche, ne passent pas inaperçues et commencent à le faire connaître. En 1987, PATRICK FIORI fait la première partie de Gilbert Montagné sur plusieurs dates de ses concerts ainsi que ceux Michèle Torr et Barry White. C’est en 1992, parmi d’autres concours auxquels il participe, qu’il remporte celui des francophonies  avec la chanson Au fil de l’eau composée par son ami de toujours Bernard Di Domenico.

Ses prestations vocales ne laissant pas indifférents François Valéry et Marie-France Brière, ils lui proposent de représenter la France au prestigieux concours de l’Eurovision en Irlande le 15 mai 1993  avec la chanson Mama Corsica : il obtient une 4e place sur les 25 pays représentés.

En 1994, PATRICK FIORI sort son premier album Puisque c’est l’heure, suivi de Le cœur à l’envers qu’il autoproduit en 1995 et participe à de nombreuses émissions télévisées, notamment « La Chance aux chansons » animée par Pascal Sevran où il interprète « Ma vie » en présence d’Alain Barrière.

En 1997, PATRICK FIORI participe sur les conseils d’Eddy Marnay à un casting pour interpréter un rôle dans la comédie musicale Notre Dame de Paris au Palais des Congrès à Paris. Convaincu par sa prestation lors de la chanson « Déchiré » Luc Plamondon lui confie le rôle du capitaine Phœbus. La chanson Belle sera élue « chanson de l’année » lors des Victoires de la musique en 1999. La même année, la comédie musicale Notre Dame de Paris est élue meilleur spectacle.

Parallèlement en 1998, il signe un contrat avec Sony et doit gérer la sortie de son 3e album, Prends-moi. En 1999, il intègre l’équipe des Enfoirés et prête sa voix pour l’adaptation de dessins animés en français Mulan et Le Prince d’Égypte.

En 2000, PATRICK FIORI décide de quitter la troupe de Notre Dame de Paris pour se consacrer plus amplement à la sortie de son quatrième album, Chrysalide, dont une des chansons, Que tu reviennes, est écrite par Calogero. Pour le générique d’un film qu’il autoproduit, Patrick Sébastien lui demande d’écrire celui de la chanson T’aime.

En peu de temps, son quatrième album est double disque d’or[réf. nécessaire]. Il s’offre pour la première fois la scène de l’Olympia en octobre 2000 où il fait salle comble.

Il continue d’écrire et compose le premier single de Julie Zenatti, Si je m’en sors, qui connaîtra un très fort succès.

En 2002, il sort un cinquième album, Patrick Fiori, avec un premier single, Marseille, chanson écrite par Jacques Veneruso et collabore pour la première fois avec Jean-Jacques Goldman, qui lui signe quatre titres dont Je sais où aller.

Après une date au Théâtre Opéra de Massy (91), Patrick Fiori enchaîne en 2003 une tournée dans toute la France et en Belgique, avec pour commencer le Palais des Sports. Il s’entoure des mêmes musiciens rencontrés lors de la tournée « Chrysalide » (2000/2001) avec notamment Jacques Veneruso (guitariste), Pierre-Jean Scavino (claviers), André Hampartzoumian et Patrick Hampartzoumian (deux frères l’un guitariste et l’autre percussionniste), Laurent Coppola (batteur), Patrick Dupont (guitariste basse) et Bruno Le Rouzic (cornemuse et flûtes).

L’année 2005 marque la sortie de son nouvel album Si on chantait plus dont est extrait le single Toutes les peines (Jean-Jacques Goldman). S’en suivra une longue tournée d’avril 2005 à septembre 2007 avec deux dates à l’Olympia les 13 et 14 janvier 2007, toujours accompagné de ces fidèles musiciens. À cette occasion, il présente à son public un jeune auteur compositeur et interprète de talent, Tommy, qui avait également été choriste sur le dernier opus. On peut noter sur cet opus que la chanson Si on chantait plus fort fut écrite par Jean-Jacques Goldman.Il sort le single 4 mots sur un piano extrait de cet album qu’il interprète avec Jean-Jacques Goldman et Christine Ricol, titre qui reste numéro 1 des charts français pendant deux semaines vendu à ce jour à 175 000 exemplaires[réf. nécessaire] .

En novembre 2008 sort un nouvel album, Les choses de la vie, composée de reprises de B.O. de films dont Le Parrain, Les parapluies de Cherbourg ou encore Borsalino. Le premier single Liberta en est d’ailleurs tiré. Le texte est réécrit par son vieux compère Bernard Di Domenico. On trouve néanmoins deux textes inédits mis sur des B.O jusqu’alors sans texte, le premier d’Ariane Quatrefages sur la musique de Jeux interdits et le deuxième Les Montagnes d’Arménie signé de Patrick Fiori sur la B.O. de Mayrig ainsi que deux inédits (textes et musiques) dont un de Jean-Jacques Goldman, Merci. C’est le premier album où il chante en italien, en espagnol et en anglais dans un duo avec Tina Arena sur la musique de Fame. La quasi-totalité de l’album a été enregistré avec l’orchestre philharmonique de Budapest.

Une tournée a débuté en mars 2009, avec toujours la même équipe de musiciens. Fiori a décidé de séparer ses concerts en deux parties, la première étant consacré au nouvel album et la deuxième reprenant des titres plus anciens.

PATRICK FIORI  a reçu un disque de Platine pour Les choses de la vie .