Description

Prix Django Reinhardt, prix Boris Vian, prix audiovisuel de l’Europe, Django d’or, au fil des années, de clubs en concerts, d’enregistrements en festivals, à travers un jeu inventif et sa  présence scénique, JEAN-LOUP LONGNON s’est affirmé comme une des personnalités créatrices du jazz en europe.

Invité au cours de concerts, festivals, tournées, émissions de radio et de télévision en France, JEAN-LOUP
LONGNON
a aussi joué dans de nombreux pays (Royaume-Uni, Scandinavie, Allemagne, République Tchèque, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie, Grèce, Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Egypte, Tunisie, Maroc, Île de la Réunion, Île Maurice, Cuba, ainsi qu’au cours de longs séjours au Brésil, en Turquie, à Madagascar en Russie, en Israël et aux Etats-Unis).

Ces activités ont occasionné d’importantes rencontres comme avec Dizzy Gillespie, Stan Getz, Winton Marsalis, Clark Terry, Johnny Griffin, Benny Golson, Tania Maria, James Moody, Randy Brecker, Martial Solal, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood, Michel Petrucciani, Antoine Hervé, Flavio Boltro, Claude Nougaro, Nicole Croisille…

Egalement très imprégné des oeuvres des grands compositeurs du 20e siècle comme Ravel, Debussy, Dutilleux, Fauré, Boulanger, Durufflé, Prokofiev, Berg, Honegger, Roussel, Poulenc, Szimanovsky, Bartok, Stravinsky, JEAN-LOUP
LONGNON
a aussi réalisé plusieurs partitions pour orchestre symphonique.

Plus de 20 ans après de successives et marquantes expériences de big-band en France et aux USA, JEAN-LOUP
LONGNON
a reformé son Grand Orchestre en février 2006. Pour cela il a fait appel à un large effectif de jeunes musiciens de grande maîtrise.

Structuré autours de nouvelles compositions autant que d’explorations de quelques grands classiques du jazz, le répertoire du Grand Orchestre veut perpétuer une tradition d’enthousiasme festif autant qu’une écriture exigeante et recherchée, où la logique musicale et la respiration rythmique issue de la tradition de Count Basie, Thad Jones et Dizzy Gillespie est poussée dans ses derniers retranchements… jusqu’à, par goût du contraste, se trouver traversée d’instant de sonorités symphoniques… « un peu comme si Thad Jones et Ravel dînaient chez le diable ! »… avait un jour affirmé un auditeur.

Sous la forme de variations ou de compositions, tous les morceaux du répertoire sont écrits par JEAN-LOUP
LONGNON
.
Du concerto pour big-band « ENCORE DU BOP ?  » à « LUSH LIFE » traité à la façon de Ravel en passant par Boris Vian à la manière de King Oliver ou de traditionnelles chansons françaises métamorphosées en salsa, qu’elles soient fidèle à l’extrême ou résolument infidèle à des styles, l’orchestre conduit jusqu’au bout chacune de ses explorations.

CONCERTS RECENTS : Club LIONEL HAMPTON de l’Hôtel Méridien-Etoile. Festival de Radio-France à MONPELLIER, Festivals de SIBIU, PLOIESHTI (Roumanie), Festivals de TOREILLES, MUNSTER, LYON, BEYNES, Cérémonie des DJANGOS D’OR.

 

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Aller en haut