FABIEN KACHEV BRUITEUR – HUMOUR VISUEL ET SONORE

Un maître dans l’art du rire !

Son spectacle est survolté, procède par accumulation, par entassement d’observations et de détails : sa chaîne de montage ou son dragueur au volant sont d’impressionnants catalogues d’attitudes, de tics et de travers communs. Totalement bluffant et hilarant !

Description

FABIEN KACHEV – HUMORISTE BRUITEUR

Fabien Kachev se produit sur les scènes internationales de l’humour.

FABIEN KACHEV se tait beaucoup, ce qui est très parlant. Il siffle, renifle, souffle, grince, s’énerve ! Son art est tout en sons, en onomatopées, en gestes, en grimaces énergiques. Parfois, FABIEN KACHEV lâche un mot, une bribe de phrase, que l’on entend comme à travers une vitre, au hasard d’une course. Il imite le canard, le vent dans la plaine, le mari jaloux, toute la bande FM, le rétroviseur, le molosse et le corniaud, la méthode d’anglais, le noyé.

Vous connaissez le loup de Tex Avery dont les yeux sortent des orbites dès qu’une superbe créature passe dans sa ligne de mire ? Eh bien, FABIEN KACHEV est un peu son cousin. Ses sketches et ses histoires utilisent très peu de paroles, mais des bruitages vocaux, des mimiques et des onomatopées. Le rire qu’il provoque est énorme, spontané. Il  fait défiler se personnages dans un décor imaginaire que l’on visualise sans problème avec un sens inouï du rythme et de l’image. Ce faiseur de scènes très burlesques nous offre un spectacle anti-stress à partir des aléas de la vie quotidienne.

Son spectacle est survolté, procède par accumulation, par entassement d’observations et de détails : sa chaîne de montage ou son dragueur au volant sont d’impressionnants catalogues d’attitudes, de tics et de travers communs.

Les personnages toujours drôles de FABIEN KACHEV sont méchants, hargneux, crâneurs, distraits : une humanité dont il surprend en flagrant délit les petits coups en douce, du policier benêt au chasseur qui abat son chien. Parfois, il fait œuvre d’anthologie, comme avec ce portrait de convives que n’auraient pas renié Tati ou Peter Sellers.

RÉFÉRENCES

Festivals et spectacles : « Juste pour rire » (Montréal), Festival Performances d’acteur Cannes,  Festivals d’Avignon, Arosa Humor Festival (Suisse), Köln Comedy festival (Allemagne), Comedy Arts Festival Moers (Allemagne), Black Humor Festival, Linz (Autriche), 1er prix Festival international d’humour Bolzano (Italie), 1er prix festival d’humour du Mans, Le Vertigo Nancy, Le Volcan au Havre, Festival en pays de BRAY, Paris : Café de la Gare, Le Point Virgule, Olympia, Cigale, Cabaret Sauvage la Villette, Bouffes Parisiens, La Pépinière Opéra Paris, Potinière, 1ere partie de Dany BOON à l’Olympia durant 1 mois, Humorologie Courtrai-Marke (Belgique), spectacles Niger, Israël, Maroc, Espagne, Cuba.

Galas et entreprises : Bénéteau, Jeanneau, Crédit Foncier, AGF, Convention européenne des outils de jardin Gardena, Présentation mondiale de la
Porsche Panamera, Renault, Mercedes, croisièristes, …

TV : Le Plus Grand Cabaret du Monde sur France 2, plus d’une centaine d’émissions télévisées en France et à l’étranger, Journal de 13 heures France 2, C’est mon choix Fance 3, 40 ° à l’ombre, La Classe de Fabrice, Télécaroline, M6 Guili guili, France 2 Rira, rira pas (de Jean Yanne), Les Démons de Midi (La Cinq), Duel pour rire, Journal de 13 heures TF1, etc. Köln Comedy festival RTL, Kleinkunst Festival 3SAT Allemagne, Festival della Risata LOCARNO. AROSA HUMOR FESTIVAL Suisse, BON WEEK-END – Signé Taloches Belgique, SABADO NOCHE TVE (Espagne), TV Total, Stefan Raab Allemagne. etc. Finaliste « Supertalent » Allemagne, 2015. RTL

TÉLÉFILMS & CINÉMA : Le sang des fraises de Manuel Poirier, Les Années Lycées de Manuel Poirier, Le sang du Renard de Serge Meynard, Nana et les filles du bord de mer de Patricia Bardon, Jour de pêche de Nan Aurousseau (Sélectionné au 10ème Festival du film francophone d’Angoulême 2017), La maison de Manuel Poirier, Enquête à domicile de Nan Aurousseau, Les femmes ou les enfants d’abord de Manuel Poirier, A la campagne de Manuel Poirier, A l’Heure où les grands fauves vont boire de Pierre Jolivet, Joséphine en Tournée de J. Rozier

Théâtre :  Créateur & organisateur des « Lundis du rire », d’un solo comique, de « Beaucoup trop de bruits pour rien », « Elle voit des nains partout » Café de la Gare et diffusion FRANCE 3, Joséphine en tournée de Jacques ROZIER, À l’heure où les grands fauves s’arrêtent de boire de Pierre JOLIVET, À la campagne de Manuel POIRIER, Les années lycée, Attention fragile de Pierre Manuel POIRIER, Le sang du renard de Serge MEYNARD, etc…

Conférences : Animation d’ateliers de formation, « Développez l’humour qui est en vous. » En 2015, Fabien intègre l’Association Française des Conférenciers Professionnels dont il obtient en 2017 le label. Il présente plusieurs conférences et un atelier sur le thème de l’humour. Il intègre la conférence-spectacle de Jean-Philippe ACKERMANN : « J’ai décidé d’être heureux » avec la chanteuse Lorelyne Foti. ( Gala annuel de la Fédération française de la vente directe, Thalès, Thermomix, etc.)

Publicités : MAAF assurances réalisée par Valérie Lemercier, Banque Populaire, Quick, Pixdiscount France

VIDÉOS FABIEN KACHEV

EXTRAITS DE PRESSE

« Mi-parano, mi-obsessionnel, mythomane, le personnage intrigue et charme. Un humoriste à suivre… »

Anne-Marie Paquotte, Télérama

« Même les plus bougons ne peuvent s’empêcher de rire et d’applaudir ce faiseur de scènes burlesques… »

JDD

« Un mec qui fait du bruit et qui le mime ! Il vous emmène dans ses délires de gestes et d’onomatopées, plus vrais que la réalité vraie !! A voir et à entendre… C’est (presque) aussi bon que du « Fluide Glacial »! C’est tout dire.  »

Pichon, Fluide Glacial

« C’est une sorte d’humanoïde échappé de Roger Rabbit. »

Magali Berges, Télé 7 jours

« Gotlib et Tati en même temps. Fabien Kachev fait swinguer l’imagination et les zygomatiques. »

Ado Fm

« Faire rire, pour mieux transmettre. L’humour : favorise le bien-être dans les relations au travail. »

« Prenez des personnages de bandes dessinées, les héros du savoureux Gotlib, transposez du papier à la scène, vous obtenez le one-man-show de Fabien Kachev. »

B.J. Mazurier, Le Parisien

« Les comiques français se divisent de plus en plus en catégories. Mettre les gens dans des cases, ce n’est pas juste, mais enfin c’est plus facile pour en parler, et pour en faire les études comparatives. Prenons la case « comique visuel avec effets sonores auto-produits ». Il y en a pas mal et ils bossent tous bien. Pourquoi alors est-ce que je décroche au bout de quelques minutes ? Et pourquoi est-ce que je ne décroche jamais quand je regarde Fabien Kachev ? J’ai mis un certain temps à comprendre.
Quand je regarde Fabien Kachev sur la scène, j’y crois. Et tout en admirant de façon objective sa formidable technique… ses capacités de mime, son mimétisme, et ses capacités vocales… subjectivement je me vois dans ce qu’il fait, moi en tant que personne, en tant qu’être humain free-lance. Un geste, un bruit… Tiens, moi je fais ça aussi au volant en attendant que le feu change ! Tiens, je fais ça aussi quand je suis gêné !
Evidemment, c’est le propos même des mimes, tout ça, leur matière. Mais chez Fabien Kachev, ça me touche plus que chez les autres, aussi forts soient-ils. Ça me fait plus rire. Ça me fait plus tout. »

Howard BUTEN, Buffo

« Son spectacle est survolté, procède par accumulation, par entassement d’observations et de détails… Les personnages de Kachev sont méchants, hargneux, crâneurs, distraits : une humanité dont il surprend en flagrant délit les petits coups en douce… »

Bertrand Dicale, Le Figaro

« Rhââ Lovely ! … En deux mots, c’est un mime. Attention, pas du genre distingué, avec trois petits doigts en l’air. Son truc c’est le mime de voyou, malpoli, survolté, privilégiant l’absurde et dont la seule finalité est de faire crever le spectateur. »

Gérard Briard, Charlie Hebdo

« Même les plus bougons ne peuvent s’empêcher de rire et d’applaudir ce génial faiseur de scènes burlesques… »

Le Journal du dimanche

« Vous connaissez le loup de Tex Avery… Et bien Fabien Kachev est un peu son cousin. Les histoires, il les raconte à grand renfort de bruits et de mimiques… Le public jubile. C’est à se demander à quoi peuvent bien servir les mots. »

Sylvie Metzelard, Le Parisien

« Une des révélations du festival « Juste pour rire » : Fabien Kachev, une merveille de rythme et de santé. C’est le genre comique de bandes illustrées avec des mimes, des bruits insolites et du punch »

Jean Beaunoyer, La Presse. Montréal

« Quel talent il a ce Fabien Kachev ! Il nous emmène suivre la vie d’un personnage cruel, cynique et clownesque qui ressemble beaucoup à des gens que l’on a pu croiser, voir à nous même. Il a une manière splendide et efficace de planter autour de lui un décor imaginaire que l’on visualise sans problème. Fabien Kachev, c’est le genre de garçon qui, lorsqu’il vous donne son cœur, l’arrache en vous l’envoyant à travers la figure, avec l’artère aorte encore dégoulinante. »

Delphine Soula, Radio France Vaucluse Avignon 98

BIOGRAPHIE

FABIEN KACHEV est un humoriste, mime, bruiteur et comédien français né en 1959 à Metz, en Moselle. Il suit les cours d’art dramatique de Geneviève Casile (Sociétaire de la Comédie Française) et Yves Grainville au Théâtre du Chatelet. Il participe aussi à l’ « Atelier d’acrobatie et comédie » de Pierre Trappet.

FABIEN KACHEV fait sa première scène importante en 1986 au festival Juste pour Rire de Montréal. Il fait ensuite, en 1990, la première partie du Grand Orchestre du Splendid. Pendant la même période, il organise les lundis du rire au théâtre du Gymnase et à l’Olympia où il invite de jeunes humoristes alors inconnus à se produire dans des grandes salles les lundis, jours de relâche des spectacles: Anne Roumanoff, Albert Dupontel, Shirley et Dino, Gustave Parking, Jean-Jacques Vannier feront notamment partie de la programmation

FABIEN KACHEV joue son premier one man show « Allo Tokyo » au Point-Virgule de 1993 à 1994. Il enchaîne ensuite avec la pièce de théâtre « Elle voit des nains partout » de Philippe Bruneau au Café de la Gare.

FABIEN KACHEV écrit en 1997 son spectacle solo « j’entends beaucoup trop de vent dans la plaine » qu’il joue au Volcan, au Havre. Avec ce one man show, il remporte le Premier Prix du Festival de l’Humour du Mans.

De 2000 à 2002, FABIEN KACHEV part en tournée en France, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et en Belgique. Il remporte en 2002 le Premier Prix du Festival International d’Humour de Bolzano, en Italie.

De 2003 à 2004, il enregistre son one man show à Bobino, à Paris. En 2005, l’humoriste part en tournée à Madrid, en Autriche et en Slovénie. Il fait en 2006 la première partie du spectacle de Dany Boon à l’Olympia.

Parallèlement à ses activités sur scène, FABIEN KACHEV est apparu dans plusieurs publicités pour, entre autres, la SNCF ou la MAAF.

FABIEN KACHEV a fait quelques apparitions au cinéma dans « Joséphine en tournée » en 1990 , « … à la campagne » de Manuel Poirier en 1995 ou encore, toujours réalisé par Manuel Poirier, « Les femmes… ou les enfants d’abord » en 2002, avec Sylvie Testud.

A la télévision, on a pu le voir dans l’émission spéciale Shirley et Dino du « Plus Grand Cabaret du Monde » de Patrick Sébastien ainsi que dans « Guili guili » sur M6, une émission présentant une succession de sketchs.

AUTRES PRODUCTIONS ASSOCIÉES

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Aller en haut