Description

Cet artiste déambule en AUTOMATE VIOLONISTE, glissant
tel une statue échappée du carnaval de Venise accompagnée d’un bruitage de mer de vagues et de cormorans qui s’échappe de dessous sa grande robe a crinoline.

L’AUTOMATE VIOLONISTE s’immobilise et attend que quelqu’un
remonte son mécanisme très apparent situé sur son pupitre. En gestes saccadés l’AUTOMATE VIOLONISTE  commence à jouer du violon;  c’est une virtuose et elle subjugue ses auditeurs. C’est à ce
moment que se produit un phénomène surprenant et magique !

Au fur et a mesure que l’AUTOMATE VIOLONISTE joue elle se
met a grandir imperceptiblement jusqu’à atteindre  5 m de hauteur grâce à un stratagème très astucieux datant du 18eme siècle dissimulé  sous sa grande robe et dont je ne vous dévoilerai pas le secret.

A la fin du morceau l’AUTOMATE VIOLONISTE  redevient
petite, se remet progressivement en automate et glisse vers une autre destination sous les applaudissements des spectateurs médusés !