Description

ANGGUN naît le 29 avril 1974 à Jakarta, capitale de l’Indonésie, sous une bonne étoile artistique. Sa mère l’oriente très tôt vers le piano et les ondulations de corps et de voix. Son père écrit et lui apprend la poésie des mots.

Les parents remplissent l’arc de leur fille de nombreuses cordes. Avec la danse et le chant comme langage, la scène devient vite le terrain de jeu de la petite ANGGUN. A sept ans, encouragée par son père compositeur, interprète et producteur, elle enregistre un album. Le week-end, elle le présente dans les parcs d’attractions régionaux et devient la mascotte des enfants.

La roue de sa destinée est grande et lui permet de voir loin. Ses ambitions la conduisent sur les scènes des Etats-Unis. Là-bas, suite à une rencontre avec un producteur et compatriote exilé, la belle Indonésienne de douze ans enregistre un album rock, «Dunia Aku Punia », vrai succès auprès de la jeunesse de son pays qui s’enthousiasme pour cette musique de l’Occident. La « Lady Rock » qui remplit les stades et vend des millions de disques en Asie du Sud-est rêve de partir pour de nouvelles conquêtes.

A Londres, ANGGUN rencontre un collaborateur de Céline Dion, Jean-Jacques Goldman ou Florent Pagny : Erik Benzi. Tombé sous le charme de sa voix, l’ancien membre du groupe Canada devient son auteur-compositeur-producteur. Ensemble, ils enregistrent « Au nom de la Lune » qui sort en 1997. En France, « La Neige au Sahara », titre le plus diffusé en radio en 1998, fait un carton, et l’album est double disque d’or. En 2000, Anggun sort un album et deux versions : « Désirs Contraires » et « Chrysalis », francophone et anglophone.

ANGGUN, qui écrit tous les textes en anglais, s’investit complètement dans ce deuxième opus. Les mélodies sensibles et sensuelles de l’album mettent en valeur la volupté de sa voix et son grain soul, mais ses désirs n’ont pas beaucoup d’écho en France. En Italie, la chanteuse a plus de chance. Son succès est tel que le Vatican l’invite à chanter au côté de Bryan Adams au concert de Noël. Elle collabore ensuite avec de nombreux artistes (Zucchero, Dj Cam, Piero Pelù, Serge Lama) avant de revenir avec son nouvel album.

En 2005, ANGGUN revient avec « Luminescence » et les participations de Tété ou Lionel Florence. « Être Une Femme » surprend par ses rythmes saccadés. Anggun reprend ce titre aux accents urbains avec Diam’s et épuise un dressing-room pour le clip sexy de « Cesse la Pluie ».

Participant à la valorisation de la langue française, ANGGUN reçoit, l’année de son retour à la chanson française, la prestigieuse médaille de Chevalier des Arts et des Lettres. Porte-parole de l’Organisation des Nations Unies, elle participe aussi à l’éradication du sous-développement dans le monde.

Depuis ses débuts, Angunn a vendu des millions de disques.

Le 16 octobre 2009, Anggun a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
En accord avec Camus Prod