Description

SHAKA PONK, souvent orthographié SHK PNK, est un groupe de musique d’électro-rock français créé en 2000. Actuellement composé de six membres et d’un singe virtuel, Mr Goz. SHAKA PONK utilise des éléments de différents courants musicaux tels que le rock, le funk et le hip-hop. Leurs paroles constituent un mélange d’anglais, d’espagnol et d’espéranto, plus rarement de français.

Le groupe est composé de sept membres : Goz, Frah de son vrai nom François Charon (chant et autres instruments), Mandris (basse), CC (guitare), Steve (clavier, samples), Ion (batterie) et Samaha Sam (chant). La légende veut que, bien qu’il s’agisse d’un groupe français, c’est en Allemagne que Shaka Ponk se serait principalement fait remarquer. Si c’est bien en Allemagne que le groupe a signé son premier contrat, c’est à son retour en France que sa notoriété s’est véritablement développée2.

Fin 2003, Frah, alors webdesigner, et CC, guitariste, rencontrent Stan, un hacker3 4vivant à Los Angeles. Celui-ci leur fournit une mascotte : le singe virtuel Goz, ce terme étant une abréviation de « ghost », fantôme en anglais, ce qui explique son aspect spectral par moment. Frah et CC imaginent un groupe mêlant rock’n’roll et électro. Plusieurs personnes s’intéressent à leurs idées, des graphistes, des vidéastes, et notamment quelques musiciens :

Mathias (bassiste)
Steve (clavier et sample)
Bob (batterie)

Début 2004, un ordinateur tombe en panne durant un concert, obligeant Frah à remplacer Goz au chant. Frah prend alors définitivement la place de chanteur. Fin 2004, ne trouvant pas de producteur, le groupe (Frah, CC, Bob et Mathias) déménage à Berlin. Il assure les premières parties des concerts de Korn, Mudvayne, Exilia, Skin et Boss Hoss6. Au bout de quelques mois, un manager les remarque et leur propose des dates de concerts ainsi qu’un bunker pour répéter. Ils se produisent à Berlin de 2005 à 2008.

En juillet 2005, SHAKA PONK signe avec le label discographique allemand Edel music. En 2005 est sorti l’album Hyppie Monkey contenant 5 pistes dont les 4 premières ont été ré-utilisées dans l’album Loco Con Da Frenchy Talking.

En 2006 sort leur premier album, Loco Con Da Frenchy Talking, qui les fait connaître du public français via notamment Radio Neo ou la webradio La Grosse Radio qui ont tout de suite cru en leur potentiel qui ne s’est pas démenti depuis. Début 2009, Shaka Ponk participe à l’émission Ouï Love Myspace sur la radio Ouï FM avec leur chanson How We Kill Stars. Bien qu’ils n’atteignent pas la finale de ce casting radiophonique, leur passage est remarqué et leur permet de faire partie des « coups de cœur » de l’émission.

Leur deuxième album, Bad Porn Movie Trax, enregistré à Paris, sort le 25 mai 2009. Il est suivi de deux rééditions comportant quelques modifications : une première la même année, puis la seconde le 1er mars 2010 qui comporte deux morceaux inédits, Stop The Bot et French Touch Puta Madre en live.

Aux Victoires de la musique 2010, SHAKA PONK sont nommés dans la catégorie révélation scène de l’année mais ne remportent pas la récompense.

Leur troisième album, The Geeks and the Jerkin’ Socks, dont l’enregistrement était prévu en Espagne, a – d’après Frah et Ion – commencé à être enregistré en France. Il sort en France le 6 juin 2011. Bertrand Cantat participe au titre Palabra Mi Amor. Comme on peut le voir sous le support du cd de l’album, le nom original était The Galactiks and the Surfing Jocks, puis a été transformé en The Geeks and the Jerkin’ Socks.

En Janvier 2012, SHAKA PONK affirment leur soutiens à la web-série de science-fiction, Les Souverains, pour l’utilisation du titre Dot.Coma comme générique de fin.

Le 5 juin 2012, le groupe a assuré la première partie des Guns N’ Roses à Bercy. La performance du groupe est appréciée par l’ensemble du public.