Description

Contrairement à leurs compatriotes de Rammstein ou encore Nina Hagen, SCORPIONS n’excelle pas dans le brisage de tympans mais plutôt dans le slow mielleux tendance Guns N’ Roses. Le groupe est fondé en 1969 par les frères guitaristes Schenker (Rudolf et Michael), soutenus par le chanteur Klaus Meine. GROUPE SCORPIONS devra attendre trois ans pour enregistrer un premier album, «Lonesome Crow», qui à défaut d’envoûter l’Allemagne, trouve sa place sur les ondes britanniques.

Malgré ce coup de pouce international, Michael décide de quitter la formation, son frère fusionne alors Scorpions avec un second groupe, Dawn Road, et laisse la main au leader de ce dernier : Uli Roth. Résolument «hard rock», les SCORPIONS enchaînent des albums on ne peut plus populaires à l’étranger, notamment au Japon où ils produiront un double album live : «Tokyo Tapes».

En 80, le groupe feint encore de stopper sa carrière après une sérieuse opération des cordes vocales pour Meine. Plus de peur que de mal et SCORPIONS retourne très vite en studio. Une combativité qui lui vaut d’atteindre les sommets de la gloire en 1984 avec le tube planétaire «Still Loving You». S’ensuit alors un Tour du Monde qui marque les consciences, le GROUPE SCORPIONS se produisant à Leningrad, au cœur du bloc soviétique. A la fin de la Guerre Froide, Roger Waters des Pink Floyd, marqué par cet épisode, s’associera aux membres pour une reprise de «The Wall» à Berlin.

Mais en 1993, le GROUPE SCORPIONS change de producteur et engage Bruce Fairbairn, connu pour avoir boosté Aerosmith et Bon Jovi. Les fans du groupe ne se reconnaissent plus dans un nouveau son désormais plus métal. Le band continue pourtant de sortir des albums, plus expérimentaux les uns que les autres, sans jamais se (re)trouver. En 2004, ils entament une dernière tournée en Angleterre, là où tout a commencé…

Les SCORPIONS reviennent sur le devant de la scène avec Moment of Glory, un album symphonique. En mai 2007, le groupe fait son grand retour avec Humanity – Hour 1.