JACQUES MAILHOT

Humoriste – Théatre

Description

On avait un peu tendance à oublier qu’ils existaient encore. Mais le succès énorme qu’ils connaissent chaque saison au Théâtre, ou ceux qu’ils viennent de rencontrer dans les Casinos et autres Festivals, montrent que les chansonniers continuent d’enchanter un public fidèle et de plus en plus nombreux.

Spirituels et décapants, JACQUES MAILHOT, JEAN AMADOU, BERNARD MABILLE,  brossent à leur manière un tableau cocasse du monde politique. Car l’actualité est une aubaine pour ces trublions qui puisent en elle leur inspiration.

Avec un sens inouï des formules bien affûtées, ils stigmatisent ainsi les défauts, les travers ou les non-sens de ceux qui nous gouvernent. Sorte de psychanalystes de notre société, tout ce que vous n’avez peut-être jamais osé dire, ils le proclament pour vous.
Leurs balles sont redoutables, souvent justes, parfois cruelles, mais jamais mortelles.

Car leurs victimes n’en meurent pas. Au contraire… A droite comme à gauche, nombreux sont les hommes politiques qui viennent entendre discrètement ces drôles de persifleurs.

Dominique Galouzeau de Villepin s’est donné cent jours pour restaurer la confiance. C’est un peu bref ! Bienveillants mais prudents, nous lui avons signé un Contrat Nouvelle Embauche. S’il tient ses promesses, nous le transformerons en C.D.I. « Comte à Durée Indeterminée ». Mais s’il ne les tient pas, ce sera soit Sainte Hélène, soit l’Ile de Ré.

BIOGRAPHIE :

JACQUES MAILHOT est un chansonnier, animateur radio et journaliste  français né à Riom  le 1er mars 1949.

Alors qu’il fait des études de cinéma Jacques Mailhot décide d’écrire ses premiers sketches. Il fait ses débuts sur scène en 1972 à l’Échelle de Jacob.

Lauréat du prix des Chansonniers Raoul Arnaut en 1973, il devient pensionnaire du théâtre de Dix Heures aux côtés de Jean Amadou, Maurice Horgues, Pierre Destailles, Jacques Grello et Robert Rocca. La radio lui fait très vite les yeux doux et Pierre Codou et Jean Garretto l’engagent dans leur fameuse émission du dimanche matin « L’Oreille en coin » sur France Inter en 1976 : l’émission durera jusqu’en 1992. Tous les hommes politiques seront les invités de cette célèbre émission… Valéry Giscard d’Estaing, Edgar Faure, Gaston Defferre, Charles Pasqua, Henri Krasucki, Lionel Jospin… Le premier d’entre eux sera même un certain Alain Juppé.

1980 à 1982 : « Sérieux s’abstenir » sur TF1 avec Jean Bertho et Anne-Marie Carrière puis « Amuse Gueule ». Il publie son premier livre chez Laffont « La Politique dans Rire ». Trente cinq mille exemplaires sont vendus.

1986 à 1988 : « Affaires Suivantes » sur Antenne 2 ; « Tribunal pour rire » avec Jean Amadou ; publie son deuxième livre chez Laffont « l’Élysée Clef en Main ».

1988 à 1990 JACQUES MAILHOT produit plusieurs émissions d’humour pour FR3, comme « Des Cactus dans le Potage » ou « S.O.S. Âmes Seules » ou les 40 ans de télévision avec Jacques Chancel.

* 1992 : il interprète Sans mentir d’Éric Assous, mis en scène Éric Assous et Bernard Menez, Théâtre des Bouffes-Parisiens.

En 1994, Philippe Bouvard qui le fit débuter à la télévision en 1974 dans « Dix de der » lui demande de rejoindre l’équipe des « Grosses têtes » diffusé sur RTL.

Le 1er Mars 1995 la carrière de Jacques Mailhot connait un nouveau tournant. Il achète le Théâtre des Deux Ânes, théâtre de Chansonniers depuis 1921. Grâce à un travail de fond et une programmation plus actuelle, il va redonner vie à cette institution et en faire l’un des théâtres les plus fréquentés de la capitale. Sous son impulsion, les chansonniers redeviennent à la mode. On les voit à nouveau à la télévision et la presse leur consacre à nouveau des reportages.

En collaboration avec les fameux galas Karsenty, il relance les tournées de chansonniers à travers la France, la Suisse et la Belgique, puis crée sa propre entité. Celle-ci permet désormais au chansonniers de se produire dans les théâtres les plus prestigieux,comme le Théâtre du Léman à Genève, le Pin Galant à Mérignac, le Grand Opéra de Vichy ou le Théâtre des Galeries de Bruxelles…

En 2006, la chaine Paris Première lui propose de retransmettre en direct le spectacle des 2 Ânes intitulé Villepy & Sarkozin. Celui-ci décroche la plus forte audience de la chaine câblée avec plus de 390 000 spectateurs.

JACQUES MAILHOT et la direction de Paris Première engagent alors une collaboration plus étroite, et décident de créer en septembre 2007 « La revue de Presse du Théâtre des 2 Ânes ». Le succès est au rendez-vous et l’émission devient au fil des mois la plus écoutée de la chaine Paris Première.

Le 17 janvier 2009, la retransmission de Sarkomania en direct du théâtre d’Aix-les-Bains consacre l’énorme succès de la tournée de ce spectacle à travers la France avec une audience record de 430 000 spectateurs.
L’artiste est aujourd’hui en scène avec PAS NIQUE AU F.M.I !

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Aller en haut