Description

DAVID HALLYDAY , de son vrai nom David Smet, est un chanteur, auteur compositeur et pilote automobile français, fils de Sylvie Vartan et de Johnny Hallyday, né le 14 août 1966 à Boulogne-Billancourt.

Dès son plus jeune âge, DAVID HALLYDAY se passionne pour la musique : la batterie est son 1er instrument, le piano et la guitare suivent rapidement. Malgré un bref passage au conservatoire, c’est seul que David apprend…Il joue à l’oreille les morceaux qui lui plaisent et ses véritables héros sont batteurs. En 1979, il fait ses premiers pas sur scène, à la batterie, avec son père, au Pavillon de Pantin, pour le titre ‘Rien que 8 jours’.

Ses parents divorcés, c’est aux États Unis que DAVID HALLYDAY fait ses premières armes. Outre le groupe de lycée qu’il a monté avec des copains – les Weekenders – et les divers clubs qu’il a pu parcourir, il compose 3 titres qu’il interprétera pour un film, Lady Beware mais surtout il décroche le 1er rôle d’une comédie, ‘He’s my girl’ en 1986. Il y interprète aussi 3 titres et en compose un que sa mère chante (‘She can dance’). C’est grâce au single-titre de ce film que sa carrière démarre : il atteint le top 30 des charts américains et dans la foulée suit son premier contrat en France. Rapidement, un premier album ‘True Cool’, voit le jour et c’est le succès : les 5 singles extraits rejoignent le top 50. 2 disques d’or sont décernés : un pour ‘True Cool’ et un pour ‘High’. Le titre « High » est classé pendant 23 semaines au hit parade dont 5 semaines numéro 1. En 1988, il signe 2 titres pour son père : ‘Possible en moto’ et ‘Mirador’. Ce dernier devient n°1 des ventes en un temps record et atteint le million d’exemplaires vendus : un véritable phénomène !! Initialement prévu pour lui même, ce titre figure malgré tout en version anglaise sur son 2e album, Rock’n Heart (1991)… Comme le précédent, celui-ci est un concentré de tubes et devient disque d’or.

Boulimique de travail, en cette même année, DAVID HALLYDAY trouve le temps de composer la musique d’une attraction, Vidéopolis, du nouveau parc Eurodisney et coprésente Euro Disney : L’Ouverture avec Jean-Pierre Foucault le 11 avril 1992. Puis, il part en tournée avec un passage au Zénith et à la Cigale. Ce spectacle est immortalisé dans un album live, On the Road. Cette tournée donne à David l’envie de renouer avec la notion de groupe de ses débuts : ainsi, David et Erik Godal – un de ses meilleurs amis – fondent Blind Fish. Un single en hommage à leurs pères, ‘Héros’, sort en 1993 et un album, ‘2000 BBF’suit. 3 ans après, les 2 copains fondent un autre groupe, Novocaine. Leur album est très bien accueilli aux États Unis, et ils tourneront pendant près de 3 ans dans les clubs Outre Atlantique. De même, lors de sa sortie en France, celui-ci rencontre un vrai succès auprès de la presse spécialisée. David ne laisse pas pour autant la composition de côté puisqu’on retrouve 1 titre de lui sur l’album ‘Vent d’ouest’ et 2 titres sur l’album ‘Sensible’ de Sylvie Vartan.

En 1998, DAVID HALLYDAY revient finalement en France avec un titre, ‘Tu ne m’as pas laissé le temps’ (hommage à son grand-père maternel). 1 000 000 d’exemplaires seront vendus, il reçoit le Prix Vincent Scotto de la SACEM et le NRJ Music Award de l’artiste masculin de l’année. L’album ‘Un Paradis, un Enfer’ devient disque de platine. En parallèle, David compose et réalise l’album ‘Sang pour Sang’ de son père. En 3 mois, celui-ci devient diamant – il constitue à ce jour sa meilleure vente d’albums – et une victoire de la musique pour la ‘meilleure réalisation’ est remportée. Il ne s’arrête pas là : il compose le générique de l’émission Jour de Foot de Canal +, 2 titres pour l’album Châtelet les Halles de Florent Pagny. Suivent de nouvelles collaborations : 1 titre pour l’émission Graines de Star, Un monde à refaire, et un pour Tina Arena, Cœur de pierre.

En 2002, après la sortie de son 7e album, Révélation, DAVID HALLYDAY prête sa voix au héros de La Planète au Trésor de Disney et interprète le générique, Un Homme Libre.

En 2004, un album plus rock, ‘Satellite’, réalisé par Paul Reeves voit le jour et est suivi d’une tournée française de presqu’un an.

Entre 2002 et 2006, les collaborations se multiplient. Plusieurs titres figurent sur les albums ‘A la vie, à la mort’ et ‘Ma Vérité’ de son père. Sa mère, reprend également son titre ‘Tears of the Earth’ sur son album éponyme. Steeve Estatof, Emma Daumas et Cylia font appel à lui pour des compositions sans oublier Anggun, avec qui un duo, Garde moi, est enregistré.

Même si on l’oublie souvent, DAVID HALLYDAY est également batteur et c’est à ce titre notamment que Jean-Patrick Capdevielle fait appel à lui pour son album Hérétique… Échange de bons procédés, puisqu’il lui écrira des textes pour son avant-dernier album Eponyme sorti en 2007…

L’année suivante sera l’occasion d’une collaboration originale entre David et Grand Corps Malade pour le titre Si mon cœur un des singles extrait de Ca ne finira jamais de son père. Cette collaboration aura une suite en mars 2010 dans le Nouveau Monde de David.

Dans cet album, DAVID HALLYDAY a composé toutes les musiques et joué tous les instruments… Outre Grand Corps Malade, il a aussi fait appel à un fidèle, Eric Chemouny – Sang pour sang– et Pierre Dominique Burgaud entre autres. Le premier extrait de celui-ci crée l’événement puisqu’il réunit David et sa demie sœur Laura Smet pour un titre qui rencontre vite le succès, « On se fait peur ». A peine 3 semaines après sa sortie, l’album devient disque d’or! Un deuxième single «  le cœur qui boite » sort à l’aube de l’été.