MANU LE PRINCE – CHANTEUSE LATIN JAZZ

Chanteuse sans frontières, Manu Le Prince a su s’imposer au fil des années comme l’une des plus belles voix du Latin Jazz de l’hexagone… Vocaliste au timbre chaud et sensuel, auteur-compositeur, elle sait aussi comme interprète, teinter de sa personnalité les standards et leur donner une dimension nouvelle.

Description

MANU LE PRINCE – CHANTEUSE LATIN JAZZ

Au fil des années, la chanteuse MANU LE PRINCE a su s’imposer comme l’une des plus belles voix du Latin Jazz de l’hexagone… Chanteuse au timbre chaud et sensuel, auteur et compositeur, elle sait aussi, comme interprète, teinter de sa personnalité les standards et leur donner une dimension nouvelle. Brésilienne de cœur et anglo-argentine de par ses origines, MANU LE PRINCE se partage depuis une vingtaine d’années entre la France et le Brésil, mêlant intimement et avec bonheur le Jazz qui a bercé son enfance à la musique ethnique ou brésilienne (Bossa et MPB Música popular brasileira) , prolongeant ainsi un parcours haut en couleurs. Manu Le Prince, qui a fait partie de diverses formations (Tangerine, Magma, Odeurs, Urban Sax) a aussi à son actif plusieurs albums sous son nom.

Avec son album Tribute to Cole Porter  MANU LE PRINCE est dans un registre plus jazzy et revient à ses premières amours : le jazz des années 30/40, en particulier le romantisme, l’élégance et la sensualité de Cole Porter, déclinés tout au long des dix-sept morceaux où elle s’est entourée de l’incontournable Alain Jean Marie au piano et d’une myriades d’amis tels que Rhoda Scott, Francis et Didier Lockwood, Stéphane Belmondo, … (Sergent Major/ Harmonia Mundi)

Après cet album hommage, MANU LE PRINCE revient à la création avec « In a Latin Mood » nouvel opus comptant dix musiques originales plus une reprise de Nougaro, un album co-réalisé avec le percussionniste argentin Minino Garay. MANU LE PRINCE y fait appel à la fine fleur de la scène de jazz actuelle : Baptiste Trotignon, Grégory Privat, Marc Berthoumieux, Giovanni Mirabassi ou même Kenny Barron. Elle en écrit les textes sur leurs musiques, dont certaines inédites. MANU LE PRINCE présente son album à travers divers concerts en Europe et à l’étranger, dont le NEW MORNING (Paris) avec live sur Radio TSF, JAZZ RADIO live au Docks 40 (LYON), et au Brésil au Blue Note (RIO DE JANEIRO).

Claude Carrière a écrit pour son livret : « Le grand art de l’interprète rejoint ici celui de l’auteur…c’est évidemment le fruit de la passion et du métier. »

RÉFÉRENCES

Du duo au sextet, MANU LE PRINCE s’est produit beaucoup sur scène à travers la France et participe à de nombreux Festivals dans de nombreux pays, Brésil (Sao Paulo, Brasilia, Rio), Hollande, Suisse, Grèce, Turquie, Maroc, Suisse Belgique, Italie, Liban, Emirats…

A Paris elle se produit régulièrement à travers les années: au New Morning, au Petit Journal Montparnasse, au Duc des Lombards, au Sunset-Sunside, à l’Hôtel Méridien, au Bilboquet, à l’Alliance Jazz-Club (Hôtel Latitudes), au Caveau de la Huchette, au Divan du Monde, au Latina Café, au Casino d’Enghien (tout au long de l’année 2004), ou en résidence à l’Arbuci Jazz Club à St Germain des Près (2004 à 2007). Depuis, MANU LE PRINCE se produit beaucoup en France et à l’étranger (concerts et festivals).

Et depuis 1999, Manu se produit chaque année au Brésil (Rio et ses alentours, São Paulo, Salvador Brasilia…) dans les SESCs (Théâtres d’état) à São Paulo – Pinheiros, Belenzinho, Vila Mariana, Santana – et régulièrement dans des lieux légendaires de la Manu Le Prince & Gilles Naturel Bossa Nova comme les célèbres clubs Vinicius ou Beco das Garrafas à Rio de Janeiro, avec des formations de grands musiciens brésiliens notamment avec un nouvel album en collaboration avec Idriss Boudrioua et son sextet en hommage au grand compositeur brésilien et fondateur de la Bossa Nova Johnny Alf (enregistré à Rio de Janeiro en 2013). MANU LE PRINCE y présentera son nouveau projet « In a Latin Mood » tout au long de l’année 2017/2018. Le concert de sortie d’Album a eu lieu au New Morning dans le cadre du « Festival Jazz Sur Seine » avec la superbe team de l’album dont Gregory Privat et Baptiste Herbin et des nombreux invités, dont le pianiste Giovanni Mirabassi.

MANU LE PRINCE revient parfois a ses anciens projets : les musiques de son album Madrugada avec des compositions originales (notamment en collaboration avec Hermeto Pascoal) et quelques reprises d’Ellington, de Tom Jobim, d’Edu Lobo…, Et chante également en hommage à Ella ou Billie tout un répertoire de jazz des années 40/50 et notamment depuis 2009 les musiques de son précédent album, Tribute to Cole Porter. et se retrouve de temps en temps pour ce projet depuis 2017 avec au piano Laurent Courtalhac ou Alain Jean Marie, et à la batterie Julie Saury ou John Betsch entre autres.

PRINCIPAUX FESTIVALS :

2017 – Winter Jazz Festival (Penedo RJ- Brasil) American Jazz Festival (Paris- Sunside) Musivales (Jazz en Valois), Jazz- sur- Seine (Paris – New Morning)
2016 – Jazz en Seine (Paris), Jazz en Blues Festival (Julieta – Rio), Winter Jazz Festival (Penedo Brasil), Trofeu do Beco das Garrafas (Rio), Parolimpiadas 2016 (Rio), Festival de Bossa Nova (Thiais), Jazz au Coeur et Guitares à l’Ame (Issy Les Moulineaux), Festival de Jazz de Coulommiers, Penedo Winter Jazz; Festival Rio de Janeiro, American Jazz Festival (Paris), Festival du Plateau Picard, Grado Jazz Festival/ Italia, Au Sud Du Nord /CC J.Cocteau – Etrechy, Festival Jazz En Boucle (Théâtre de St Maur) , Penedo Winter Jazz Festival/ Brasil , Festival Paris Brasil Carnaval contramão – SESC Pinheiros /Brasil (2009 Jazz Festival Ibitipoca /Brasil Penedo Winter Jazz Festival /Brasil American Jazz Festival /Sunside Tabarka Jazz Festival – Tunisie – ( Jazz à l’Ouest/Rennes ) JVC Jazz Festival /Paris Jazz in Marciac Festival Euritmix/Bruxelles American Jazz Festival /Paris Meer Jazz Festival/ Amsterdam…Festival Jazzfamili /Guise, Nancy Jazz Pulsations, Festival de Belo Horizonte/ Brasil,Jazz entre les deux Tours / La Rochelle (2005)Jazz entre les deux Tours / La Rochelle, Festival MPB de Paris, Festival de Sannois/ Django Reinhardt, Jazz a St Germain-des Prés, Jazz à Abu-Dhabi / Emirats, Festival de Xirocourt / Nancy, Jazz in Marciac, Jazz à l’Hospitalet /Narbonne,Jazz à Vienne / Théâtre Antique, Festival de Jazz d’Antalya / Turquie, Festival TSF / New Morning / Paris, Festival de Jazz de Cuchadaçi / Turquie ……

EXTRAITS AUDIO

VIDÉOS

BIOGRAPHIE

Bercée par le jazz de son enfance – sa mère anglaise lui chantait « Cheek to cheek » pour l’endormir et emplissait la maison de ses notes de piano – Manu chante depuis toujours. C’est en faisant ses débuts à Londres à l’âge de 19 ans qu’elle se lancera professionnellement.

De retour en France, elle s’installe dans le midi de la France, puis fait partie de formations diverses : Tangerine, tournée et Olympia avec le groupe Odeurs, tournées avec le groupe de Christian Vander « Magma », Soprano solo avec « Urban Sax » – notamment au Sommet de Versailles- , un mois d’Olympia avec Bernard Lavilliers, et enfin « Brasil Stars » avec « Boto e Novos Tempos » avant de créer sa propre formation.

Après un long séjour au Brésil et la naissance de son premier fils elle crée son propre style au travers de compositions originales issues des ses collaborations avec Francis Lockwood, Daniel Goyone ou Rosinha de Valença… et enregistre L’album « Agora » (1991). De nombreux autres séjours au Brésil donnent lieu à des rencontres et des amitiés marquantes : Hermeto Pascoal, Robertinho Silva, Raul de Souza et bien d’autres encore. En 1988 Manu rencontre le batteur brésilien Tatau Caetano de São Paulo (Maria Creuza, Johnny Alf, Dick Farne) qui deviendra son compagnon pendant de nombreuses années, et de là va naître MANU LE PRINCE QUARTET (albums Madrugada -2003 Next/2006 Nocturne/2008 Plaza Mayor Company Ltd) avec Francis Lockwood au piano et Carlos Werneck à la basse à ses côtés jusqu’à 2012.

Diverses activités musicales

  • Dans les années 90, Manu le Prince fait plusieurs tournées et concerts à travers la France avec la Troupe de Carnaval Brésilien, Mister Bouff.
  • 1998 « BRESIL SUR SEINE »: Pendant toute l’année Manu Le Prince organise et participe à une série de concerts brésiliens avec de prestigieux invités de Paris ou de passage du Brésil sur le Bateau SIX-HUIT au quartier latin.
  • En juin 1998, Manu Le Prince est sollicitée par la RATP pour représenter le Brésil pour la COUPE DU MONDE lors de 4 grands concerts Place de la Concorde.
  • Depuis 2004, Manu donne également plusieurs Master Class, notamment à la « BILL EVANS PIANO ACADEMY » à Paris.
  • Entre 2004 à 2007, entre tournées et voyages, Manu est en résidence à l’ARBUCI JAZZ CLUB /St Germain des Près, et on lui en confie aussi la programmation musicale.
  • Manu Le Prince est aussi sollicitée pour des concerts privés : anniversaire de l’écrivain Paulo Coelho ou la 22è Nuit des Molières
  • BRESIL / Depuis de nombreuses années, Manu tourne régulièrement au Brésil avec de très bonnes équipes : Arismar do Espirito Santo, Kiko Continentino, Filo Machado, Sergio Barrozo, Pascoal Meirelles, ou le saxophoniste arrangeur Idriss Boudrioua avec lequel elle a enregistré son dernier album en sextet à Rio « Bossajazz For Ever » en hommage au grand auteur compositeur Johnny Alf, pionnier de la Bossa Nova. Manu se produit notamment dans les Sescs (théâtres d’état), Carnaval na Contramão (Sesc Pinheiros) , Festivals comme Ibitipoca, Penedo Winter Jazz (plusieurs années d’affilée dont 2017/2018), et à Rio le Jazz and Blues Festival (Julieta de Serpa) et les Olimpiadas au Grand Mercure (2016).

EXTRAITS DE PRESSE

« In a Latin Mood » : Le répertoire n’est rien de moins qu’éclectique. Manu pose ses propres textes sur des mélodies créées par Privat, Kenny Baron et d’autres. De surcroît, cette musique est facile à écouter et donc facile à savourer. Chaque morceau est une oeuvre d’art et plusieurs d’entres eux ont la capacité de rester dans nos têtes … C’est comme si la vocaliste était une Calypso contemporaine qui nous séduirait avec son chant. Et qui ne voudrait pas être captif des ses îles si musicales ?

« Grande dame du Latin Jazz, Manu Le Prince est l’une des vocalistes les plus attachantes de la scène française… les couleurs ambrées et chaudes de sa voix font merveille… »

Jean-Luc Caradec, LA TERRASSE

« Elle vous embarque dans une déambulation où le magique se dispute à la séduction, le réalisme à l’onirique … »

Francis Capeau, L’ACADÉMIE DU JAZZ

« Manu réalise avec brio et réussite vocale plusieurs mariages… Un bel album personnel, audacieux et surprenant pour ses fans, aux confluents de plusieurs genres…  »

Didier Pennequin, LE QUOTIDIEN DU MEDECIN

 » La plus brésilienne de nos parisiennes n’a pas son pareil pour vous ensorceler… »

Jean-Michel Proust, LE NOUVEL OBSERVATEUR

 » Le romantisme, l’élégance sont étroitement liés à une œuvre élevée et sensuelle placée sous le signe de la vie et de la fête. »

V.J., A NOUS PARIS

 » ..mélodies presque entièrement chromatiques avec de fréquentes modulations harmoniques… Le grand art de l’interprète rejoint ici celui de l’auteur. »

Claude Carrière

 » ..de sa complicité avec Hermeto Pascoal sont issus deux titres : Bébé et Coraçao, duo avec le maître au piano acoustique…la voix charnelle met en valeur une quinzaine de titres à l’orchestration élégante et aérée. »

Philippe Deneuve, JAZZ MAGAZINE

« Un vent du Brésil, une conquête de l’Ouest, une passionaria du jazz français… un nom magique, une voix qui surfe sur les tempos brésiliens… le partage de l’émotion et l’ouvrage du temps du jazz … »

Hellen Page, LE MONDE.fr Septembre 2018

In a Latin Mood : « Album délicat qui reflète bien sa personnalité musicale jazzy et colorée… »

Jerôme Partage, JAZZ HOT

« Le timbre chaud et sensuel de Manu Le Prince se prête tout à fait à l’interprétation de ces musiques qui mêlent jazz et musiques latines… »

Nicole Widemann, LATINS DE JAZZ

BossaJazz for Ever **** « La voix chaude de Manu Le Prince qui aime descendre dans le grave,tout cette fois nous emmène à Rio… »

Philippe Vincent, JAZZMAN

 » Manu Le Prince, un trésor de la musique brésilienne conçue en France … »

Michel Contat, TELERAMA

« Voilà un moment sans filet, sans refuge possible, l’épreuve du feu. Manu Le Prince y révèle une sûreté de tempo et un swing moins répandus qu’on ne le croit chez nombre de chanteuses. L’album entier témoigne aussi de l’expressivité touchante, de la beauté du timbre, de la personnalité de cette chanteuse…  »

Jean-Pierre Jackson, CLASSICA REPERTOIRE

« … Chanteuse de Latin Jazz, Manu possède sans aucun doute l’une des plus belles voix dans ce domaine … cette brésilienne de cœur mêle avec sensualité, chaleur et élégance, le jazz et la bossa. »

FRANCE INFO

« Princesse. Manu Le Prince possède une voix, une vraie, une de celles qui produisent sur l’auditeur la saveur d’un fruit sauvage.. »

Alain Thomas, JAZZMAN

« … Fiançailles princières du jazz et de la samba…pulsations latines, félinité de la bossa, vitalité du bop, parfum de flamenco… »

Fara Couderc, L'HUMANITE

« ..Tout est contenu, là, au creux de sa musique. Morceaux triés avec amour, revisités avec respect ou compositions lumineuses, la voix de Manu est là, belle, sensuelle, enivrante, aimant jouer sur les inflexions et atteindre la corde sensible sur la pointe de l’aurore… »

Vincent Oudot, L'EST RÉPUBLICAIN

Liste devis

Pas de produits sur le bon de commande

Go to Top